La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

Pôtirons sauge romarin , basilic et ail rôtis au four

Potiron rôti au four avec ail,

romarin, sauge et basilic

Citrouilles et films d’horreurs,

évidemment.

Bon, oui, c’est assez simple, mais j’ai ce réflexe d’imaginaire collectif qui me pousse à associer ces deux éléments…

Et malgré la pauvreté de ma culture du film d’horreur (j’ai vu « Carrie », il y a des années et depuis plus rien, je crains que mon subconscient influence beaucoup trop mes nuits…),j’ai beaucoup d’images, pleines de regards fous et autres visages effrayés qui me viennent à l’esprit quand je pense à ces films de genre…

Mon préféré est évidemment Jack Nicholson dans « Shinning » que je devrais avoir le courage de voir un jour, accompagnée d’un homme fort et velu pour me protéger…

Mia Farrow dans « Rosemary’s baby »..

Janet Leigh dans « Psychose »..

Euh, c’est à peu près tout..

Mais ici, il s’agit juste de légumes qui se suffisent à eux-même, de découverte de la simplicité avec des saveurs que nos grands-parents cultivaient dans leurs jardins.

(ah, ils doivent bien rire de ce terme très à la mode de « légumes oubliés », on les oublie juste parce qu’on a plus tous cette chance d’avoir à soigner un joli potager.)

Je me damnerais donc pour des topinambours, racines de persil, navets beurre, et autres légumes surprenants qui débordent encore du jardin de ma Taty à Han-Sur-Lesse.

Ces légumes sont merveilleux simplement cuits au four avec un trait d’huile d’olive et quelques herbes qui ont séchées gentiment dans un sac en papier depuis l’été.

Ici, pas vraiment d’ingrédients précis, mais un jeu d’accompagnements dont les règles sont à poser…

De l’huile d’olive et des herbes, des gousses d’ail entières, de la fleur de sel, du poivre au moulin, et un potiron coupé en tranches ou des racines de persil et topinambours coupées dans la longueur, le tout avec la peau (selon évidemment qu’il vient de chez ton tonton préféré ou du supermarché du coin, cela va de soi..)

Mettre une feuille de papier sulfurisé sur une plaque pour le four, y étaler grossièrement les légumes découpés  et ajouter tous les autres éléments, enfourner dans un four préchauffé à th6  ou 7, 180° à 200°, pendant 30 min, en surveillant, un four n’est pas un autre..

Dés que les légumes commencent à s’attendrir et colorer, les sortir et les mettre dans un plat fermé, ça continuera à cuire et à ramollir à merveille..

ça n’a l’air de rien, mais hier encore, j’ai épaté un homme qu’on attrape pas d’ordinaire aussi facilement (enfin, qu’il croit…)





Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée