La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

mystic pizza

Mystic pizza…

(à Marcello, Claudia, Sophia et Monica…)

A  l’occasion d’une foireuse histoire de pari perdu, il fût décidé que je devais un repas à une amie bien plus fine que moi quand il s’agit de se lancer dans ce genre de défi…

Mon mec se proposait donc de m’épauler dans ma bêtise et de faire la pizza pour l’occasion (et en faire profiter 4 amis, donc…)

Il faut savoir que sa pizza reste la meilleure que j’ai jamais goûtée (oui, oui, je suis tout à fait objective, si, si, si... D’accord, il est Italien, ça joue), malgré de nombreux coups de coeur en Italie, Sicile ou ailleurs.

L’explication est sans doute dans le plaisir d’une journée de préparation à quatre mains, enfermés dans la cuisine, où tous les ingrédients qui composeront ce plat sont choisis et cuisinés avec beaucoup d’amour… Un  moment savoureux et  très joyeux qui n’est que le préliminaire d’un très bon repas.

Et évidemment, au milieu des tomates, de la farine, de la bufala, et de l’origan, je pense à tous ces acteurs italiens qui me font rêver avec leur charme fou.

Pour 3 grandes pizzas:

-1 kg de farine 00

-1 cube de levure fraiche (environ 50gr)

-600 ml à 700ml d’eau tiède(à variation selon la tête de ta pâte après pétrissage)

-2 ou 3 filets d’huile d’olive

-1 c à s de sel

-des bras musclés… et un rouleau à pâtisserie ou une bouteille de vin vide détournée…

Mélange 900 gr de la farine (le reste est pour les ajustements) avec l’huile d’olive et le sel, dilue la levure dans un peu d’eau tiède.

Pétris le tout avec le reste de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte à la texture souple et aérée.

Forme 3 beaux pâtons et laisse lever dans un endroit sans courant d’air et même un peu chaud (genre l’intérieur de ton four éteint)pendant environ 1h à 2h, le temps que la pâte double de volume.

Pendant l’heure où la pâte lève, prépare la passata avec 1,5kg de tomates fraîches, les plus parfumées possibles (si ce n’est pas la saison, il y a des très bonnes boites de tomates pelées, il faut en compter 1 de 400 gr pour 2 pizzas), de l’ail, du sel, du laurier et un peu d’huile d’olive.

Enlève le pédoncule des tomates et fais une croix à l’autre bout de celles-ci et plonge-les ensuite dans l’eau bouillante.

La peau retirée, ne garde que le meilleur de la chair et mélange avec l’ail et l’huile d’olive.

Mixe, ajoute le laurier et fais réduire sur feu doux jusqu’à obtenir une texture onctueuse.

Les pâtons doivent avoir maintenant doublé de volume, il est temps d’abaisser la pâte.

L’idée c’est d’arriver à une pâte la plus fine possible (enfin, selon ton goût, mais je trouve ça meilleur comme ça…)

(Force et joie en toi!)

Vient alors le moment de profiter de tous les bons produits glanés selon les envies…

La bonne charcuterie de l’épicier sarde, le fromage de l’Italien sur le marché de St Gilles, les légumes du marché des Tanneurs, les herbes fraîches du jardin..

Des aubergines, des courgettes, de la mozzarella di bufala, du parmesan, de la fontina, de la coppa…

Bref, donne-t’en à coeur joie..

Il y une garniture que j’affectionne particulièrement à base de pancentta et d’oignons revenu sur feu doux dans un peu d’huile d’olive.

Ce n’est pas un classique de restaurant, mais dans ma cuisine, désormais, si!

Il suffit de garder quelques petites règles en tête: bien répartir la passata sur toute la pâte, couper très finement les légumes et charcuteries, ajouter les herbes seulement à la sortie du four(de l’origan, toujours et du basilic si ça te tente), faire de grossiers morceaux avec la mozzarelle que je rajoute toujours en fin de cuisson afin qu’elle fonde mais ne cuise pas, et surtout, éviter de charger la pizza de trop de goûts différents au risque d’en faire trop et de perdre plein de saveurs..

Enfourne ta pizza dans un four bien chaud pour environ 20 minutes (à surveiller, bien sûr…)et sers-la avec un filet d’huile, de la roquette fraîche, un bon vin italien et quelques amis ravis…

(avec Pat’, Caro, Nath, Oliviet et S. qui porte si bien le tablier..)
(je m’envole demain matin pour la Sicile, m’enivrer de pizzas pendant 10 jours, ça tombe bien…)





Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée