La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

Racines

Racines

IMG_20150308_152501

Naissance de la faim…

IMG_20150307_000132

Tu commences à le savoir, si tu as quelque chose à me demander, autant faire simple, parle-moi d’Italie, de recettes familiales, de secrets, d’âmes d’artisans et de saveurs encore méconnues de ces contrées adorées…

Ajoute à cela ma soif de découvertes et tu auras le meilleur de mon humeur..

Un vendredi soir, histoire de mettre derrière nous une semaine bien chargée, un rendez-vous est pris entre gourmandes enthousiastes et affamées.

Nous nous retrouvons donc chez Racines avec N. et A.

Je vais tenter de te conter toute la beauté de l’endroit.

Francesco, sommelier et Ugo, chef, se sont rencontrés autour d’un autre monde que celui de la cuisine, à Florence.

Leur envie de partager une cuisine familiale avec des produits locaux faisant la part belle aux légumes et poissons leur a permis de créer un projet commun.

Il leur manquait une terre d’accueil et Bruxelles leur a semblé une belle évidence pour faire émerger leurs désirs…

Tu ajoutes à cela des amis italiens et producteurs de bonnes choses, d’autres prêts à animer des douces soirées autour du théâtre et de la musique et Racines est né!

Nos estomacs s’émoussent, tout va bien, Francesco vient à table et s’assoit.

Il va t’expliquer la carte, traduire les jolis mots des plats écrits aux murs et t’aider à faire ton choix.

Il prend le temps, tu te sens roi!

IMG_20150306_235725IMG_20150308_153148IMG_20150308_153219IMG_20150306_193020

Le pain qui arrive à table pour accompagner notre vin est à tomber par terre.

Une pâte à pizza surmontée de très fines tranches de pommes de terre et saupoudrée de gros sel à la sortie du four.

D’une simplicité mais d’une efficacité en bouche, j’te raconte pas!

(l’autre sorte de pain est sans sel, par tradition puisque les plats toscans sont souvent très salés…)

Le vin qui nous est conseillé est excellent.

Un Brunello di Montalcino, parfait et corsé.

Nos plats sont choisis et confectionnés avec volupté par Ugo, installé dans sa belle cuisine ouverte.

Calamari ripieni, pour moi, une merveille qui me rappelle la Sicile.

(farce aux raisins secs, pignons, mie de pain, zestes de citron et ail, un délice!)

IMG_20150308_141554IMG_20150308_141404

IMG_20150308_141454IMG_20150307_141745

Légumes racines rôtis et burrata pour A.

Simplicité et beauté.

IMG_20150308_141643IMG_20150307_142258

IMG_20150307_142350IMG_20150307_003952

IMG_20150307_000009IMG_20150306_234748

Couteaux et pasta (pacchero) au poisson pour N., gourmande devant l’éternel!

Tout est à tomber..

Les pins parasols toscans se balancent dans ton cerveau!

IMG_20150306_235556IMG_20150306_234527IMG_20150306_234556IMG_20150306_235119

Je te conseille de prendre un secondo ou 2 primi, ton estomac sera repu…

(les antipasti sont généreux, si tu as envie de tout goûter…)

Plus de place pour les dolce, mais une autre occasion de revenir.

(Et de dévaliser l’épicerie fine qui te nargue dès ton entrée dans le restaurant…)

IMG_20150308_152901IMG_20150308_153023

IMG_20150308_152946IMG_20150308_153055

On termine la soirée au comptoir où Fransesco nous fait tourner la tête avec un Girolamo Russo ..

Tu dois aller goûter cette cuisine ancrée dans des paysages méconnus, elle te rendra encore plus heureux.



  1. annA.
    le 3 avril 2015

    cool, j’y vais!

  2. aline
    le 3 avril 2015

    bien dis, Anna!!



Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée