La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

la confiture de fraises minute

La confiture de fraises

minute.
Strawberry fields forever

(en souvenir de Max, roi de la confiture de fraises…)

Ahhhhhh, enfin des belles fraises belges !!!!

Mon épicier avait remarqué que je regardais tous les deux jours les étiquettes de raviers qu’il proposait, dans l’espoir d’entrevoir enfin l’appellation belge !

Chose faite il y a deux jours, où donc les fraises belges ont enfin remplacé celles d’Espagne.

J’allais pouvoir réaliser cette confiture de fraises qui me fait rêver depuis que mon amie Nath m’a fait goûter celle de sa maman. (Heu, goûter est un mot très poli, je garde plutôt l’image d’une véritable ruée vers l’or sur ce pot qui était vide en quelques minutes, mais nous étions 4 dessus!!!!)

Bref, au restaurant où je travaille, j’ai appris un petit truc pour conserver joliment des fraises quand elles commencent à devenir moins jolies et j’ai donc décider de faire un mix de deux procédés de conservation pour ces fruits merveilleusement printaniers.

Le premier procédé consiste à jeter les fraises entières (juste sans la queue), dans un sirop de sucre fait d’un verre d’eau et d’un tiers du poids des fraises en sucre.

On obtient alors des fraises en sirop, onctueuses et pas trop sucrées,(et un beau coulis prêt à être réduit, si tu veux le réserver pour une panna cotta, une glace, un gâteau au chocolat, un yaourt… je te fais confiance pour les idées gourmandes!) et cela permet de garder les fraises en bon état pendant plusieurs jours.

J’ai tellement apprécié de manger ces fraises confites mais pas trop sucrées que je me suis dit que j’allais tenter ça en confiture légère…

Et, c’est ce jeudi après-midi, alors qu’un orage magnifique éclatait et que par la suite deux immenses arcs-en ciel ont fait leur apparition dans le ciel nerveux et argenté, que j’ai fait cette confiture, en ponctuant les temps d’ébullition par un regard admiratif pour les spectacles sans noms que peut nous procurer la nature..

Pour un pot de confiture moyen

-500gr de fraises équeutées

-50gr de sucre

-le jus d’un demi-citron (facultatif)

-un demi-verre d’eau

-une demi cuillère à café d’agar-agar (c’est un peu ça le secret, mais j’ai remarqué qu’on peut quand même s’en passer…)

Fais un sirop léger (dans une casserole à fond épais, genre Le Creuset, top du top..) avec le sucre et l’eau.

Quand tout le sucre est fondu, jete (doucement hein!)les fraises et attends un belle ébullition.

Et là, deux solutions:

Si tu es pressé, tu laisses l’ébullition, en surveillant, pendant plus ou moins 30min jusqu’à ce que tu obtiennes une texture à ton goût (en sachant, que cela gagne en solidité avec le refroidissement, il faut simplement que le sirop nappe convenablement ta cuillère en bois et là, c’est bon..)

C’est à ce moment-là que tu ajoutes l’agar-agar et que tu mélanges quelques minutes avant de réserver et puis de mettre en pot.

Et si tu as le temps, tu fais comme moi, qui ai démarré ma confiture avant de me faire masser dans mon salon pendant 1h30..

J’ai donc laissé la confiture sur feu tout doux pendant ce temps, j’ai ajouté l’agar-agar mais j’ai l’impression que la texture était parfaite sans l’agar-agar, je n’ai pas pris le risque cette fois-ci, mais la prochaine fois , peut-être..)

Une merveille!!!Pas écœurante pour un sou!

Bon, le fait qu’elle soit peu sucrée fait que cette confiture ne se conserve pas éternellement mais j’ai cette habitude de ne pas laisser ce genre de merveille au frigo très longtemps et j’aime tellement faire des confitures que je préfère en refaire toutes les semaines…

 





Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée