La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

pain d’épeautre au levain, zestes de citron et amandes grillées

Pain d’épeautre au levain, zestes de citron et amandes grillées

(ou le pain des morts pour bons vivants)

Il y a peine quelques semaines, je revenais de Sardaigne et un homme très romantique me faisait passer une journée entêtante faite de balades et autres petits détours pour fêter mon retour chez moi sous le soleil…

Parmi ces petits détours, il y a eu un cadeau, ce livre précieux, quelques belles recettes dédiées au zeste.

Et puisque mon zesteur est mon arme favorite…

(Il s’agit d’un thème parmi beaucoup d’autres que propose cette collection aux Éditions de l’Épure, dont certains très attirants et même surprenants… le cigare, les épluchures, les fleurs, l’amour, la cancoillotte, le yuzu, le taureau de combat, le sang, la langue…)

Dés le lendemain, une envie de tester  une des 10 recettes, dont  l’intitulé cocasse me faisait de l’œil: le pain des morts pour bons vivants…

Appelé ainsi en Corse car donné en offrande pour revigorer les morts à la fête de la Toussaint.

« Il est, ici, à proposer à de bons vivants, servi encore chaud, avec du yaourt battu ou un fromage frais à la crème. Ou refroidi, avec un fromage un peu rude, des abricots secs et un vin blanc frais, ou bien encore avec un vin chaud. »

J’ai fait quelques ajustements afin de me l’approprier un peu plus, et le résultat fût tellement bluffant que ce pain fait déjà partie de mes recettes quotidiennes les plus surprenantes et goûteuses!

Pour 2 pains de plus ou moins 250 gr:

-le zeste de 2 citrons

-une poignée d’amandes entières torréfiées et hachées grossièrement.

-185 gr de farine d’épeautre

-50 gr de cassonade

-3 c.à s. de pavot (ou graines de lin, de sésame, de sarrasin… fais-toi plaisir)

-une bonne c.à s. de mon levain

-30 gr de beurre salé

-1 oeuf

-1 pincée de sel

Dilue ton levain dans une petite tasse d’eau tiède et ajoute-le au creux de la fontaine crée dans le mélange farine, pavot et sel.

Mélange légèrement et ajoute l’oeuf battu, le beurre tendre et la cassonade.

Pétris 5 min pour que la pâte soit souple et élastique (ajoute de la farine si nécessaire) et incorpore les amandes et les zestes.

Forme une belle boule et farine légèrement avant de couvrir d’un linge pour une 1h de levée.

Fais chauffer le four à 200°.

Forme deux pâtons, pétris quelques minutes et laisse encore pousser 10 min.

Diminue le four à 180° et enfourne avec un bol d’eau chaude pour une belle croûte croustillante.

Laisse cuire 30 min (selon ton four, comme d’hab’…) et vérifie à l’oreille la cuisson du pain (ça sonne creux si c’est bien cuit..)

Il s’agit ici d’un pain très dense et qui donc se conserve longtemps (après 4 ou 5 jours, j’ai pu couper de très fines tranches que j’ai toastées, de véritables crackers très originaux!)

Pour moi, un régal avec du fromage frais et du sirop de liège.

(robe arc-en-ciel vintage chère à mon coeur )





Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée