La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

Le 52 and the secret garden, chez Alessio

Le 52 and the secret garden,

chez Alessio

Dolce vita bambino!

Tu connais mon amour éternel pour la cuisine italienne.

Il était donc plus que temps de déclarer ma flamme à la cuisine d’Alessio.

On s’est rencontré au premier restaurant où j’ai bossé, il venait souvent y manger le midi et on se disait qu’on avait des têtes à s’entendre.

On s’est longtemps perdu de vue et puis retrouvé.

L’été dernier, Alessio a décidé de se relancer dans l’aventure culinaire tout en allégeant ses horaires et ses propositions.

Tous les jeudis, vendredis et samedis soirs, une table conviviale, une carte courte et précise, ancrée dans ses origines.

Le lieu était tout trouvé puisqu’il le connaissait depuis des années, une bel entre-sol avec une vue sur la rue qui intrigue les passants et une terrasse magnifique pour héberger ses rêves estivaux.

(Tu le sais certainement, j’y ai donné mes cours de cuisine pendant quelques mois et nos liens d’amitié n’ont fait que se resserrer…)

Dès l’ouverture du 52, ce fut un succès, Alessio a su conquérir le coeur de son public avec sa cuisine italienne sans prétention, éclairée par ses nombreuses spécialités.

Avec Marie, qui l’aide en cuisine, en salle et prépare de merveilleux desserts, le duo gagnant était prêt pour l’aventure!

Histoire de te faire baver, je vais te donner les détails d’une soirée chaude de mai qui fut magnifique!

On a voyagé et pas que dans l’assiette…

Ce soir-là, je m’installais avec S. sous la pergola de la terrasse, et nous avions déjà bon, rien que d’être là et de profiter d’un calme citadin surnaturel…

De la saucisse au fenouil, du pecorino et des fèves des marais pour ouvrir nos appétits endiablés.

Dans nos verres, un blanc frais et fruité Tenuta di Tavignano, pour S.,parfait.

Et du rouge pour moi, le Pinot Nero Blauburgunder de Tolloy, une petite merveille.

Les mets du jour nous font tous de l’oeil, on décide de se laisser faire et de partager la quasi totalité de la carte.

Couteaux et asperges, lapin confit, salade d’aubergines et câpres.

A pleurer de finesse et de douceur, on plane déjà.

Spaghetti frais à la dorade, pointe de réglisse et citron..

Dorade au thym, crème de pommes de terre et sèche à l’encre, tomates confites.

Et toujours, en pointillé, les pépites d’Alessio, les câpres, les olives, l’origan, l’ail, la menthe et les zestes d’agrumes.

Cannoli farci minute de ricotta bien fraîche, pas trop sucrée, comme en Sicile, ça tombe bien, on y est..ou presque.

Le 52 and the secret garden est mon antre, ma tanière, l’endroit où je veux être pour me sentir bien, pour fêter, pour me régaler…

J’en profite pour te dire que dès ce dimanche et tout l’été, Alessio va préparer des brunchs, il y aura souvent du poulpe et je peux te dire qu’il le cuisine comme là-bas, il faut que tu goûtes…



  1. Chloé
    le 8 juin 2017

    Comme tu en parles bien Aline!!! On a envie d’y courir, d’y voler, … On a pas encore eu le temps d’y aller mais on en rêve depuis que j’ai lu ton article! Bisous

  2. La Table d'Aline
    le 8 juin 2017

    ahah, merci!!c’est facile quand tu parles d’un ami si talentueux!!
    Par contre, il faut réserver à l’avance, il est rempli depuis tout ce ramdam autour de lui!!



Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée