La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

Hortense & Humus

Hortense & Humus

 La délicatesse

Si il y a bien une chose qui me séduit en cuisine, c’est la douce surprise d’accords plein d’entrain.

Je veux, comme toi, être émue, touchée, parfois bouleversée, toujours sentir la présence d’un cuisinier qui vit ses plats, qui dessine ses goûts, qui cherche à se surprendre.

Nicolas Decloedt a ce talent, talent qu’il a aiguisé au fil de ses tables d’hôtes et de ses passages dans de très belles maisons.

Avec Matthieu Chaumont, mixologiste virtuose et Caroline Baerten, compagne de Nicolas, ils ont créé un endroit hors du commun et plein de saveurs.

Ils ne cessent de se rencontrer autour de ça, chercher, toujours fouiller, prendre le meilleur de ce que peut donner la nature.

Tu es chez Hortense & Humus, joyeux mélange de ces 3 esprits créatifs.

Dès que tu entres chez Hortense & humus, tu tombes sur un décor bucolique, autrefois La Mercerie, totalement hors des sentiers battus et qui se marie parfaitement avec l’image que j’ai de la cuisine de Nicolas et des cocktails de Matthieu.

Fraiche, végétale, racée, pertinente.

Les détails qui jalonnent les étagères et murs parlent d’eux, un cabinet de curiosités empli de belles bouteilles d’alcool méconnus, livres précieux, vaisselle touchante, ce lieu est habité..

J’ai dégusté plusieurs repas chez Hortense.

Le soir en amoureux dans une ambiance  très romantique, le jour entre amis pour papoter longtemps dans le calme et la volupté.

Chaque repas a été rempli de surprises et de bonheur..

Mercredi dernier, je retrouve mon amie Ysaline avec qui le parlé prend toujours une tournure magnifique.

Pour te mettre en bouche, un houmous aux légumes, marque de fabrique de la maison, que Nicolas décline au fil des saisons.

Cet automne, au panais et céleri rave et ici, au chou fleur rôti, une petite tuerie.

Accompagné des crackers de sarrasin, fins comme du papier, et du délicieux pain d’épeautre de chez Charli.

Arrosé d’une limonade à la rhubarbe, rafraichissante au possible, saupoudrée de poudre Evergreen.

Un tartare de chou rave, petite mayonnaise aillée, pousses de moutarde, crème de yaourt et gaspacho de livèche, racé et savoureux avec ses câpres de fleurs de poireaux et graines de tournesol torréfiées.

Fraicheur, merveille et volupté, un hommage parfait à ce chou-rave trop rare dans nos assiettes.

Viendra ensuite un millet fondant comme un risotto, fenouil braisé, courgette crue, crème de brebis et origan frais, fort en goût mais toujours empli de douceur, comme le dit justement Ysaline, un régal.

Et pour terminer en beauté, ce que j’apprécie particulièrement chez Nicolas, les desserts.

Inventifs, colorés, étonnants, vibrants.

Fraises de Jurbise, sorbet de petit lait, cheesecake, meringue fraise et poudre de sauge ananas, explosion de saveurs.

Et une déclinaison autour de la rhubarbe, marinée au sucre, sel et gin et en crème d’amande, granola, sorbet et poudre d’angélique.

Nicolas aime travailler avec des produits belges, de saison et bien pensés.

Il se fournit notamment chez Dries Delanotte, au Monde des Mille Saveurs et chez Yo Debeule, pour les fleurs et herbes fraiches.

Précieux détails qui avaient déjà fait mouche lors de mon premier repas, un soir d’hiver où nous fûmes comme des coqs en pâte, pour célébrer très en retard, mon anniversaire…

C’est une pépite où aller les yeux fermés, où il fait bon vivre et où tu risques d’être étourdi par tant de délicatesse…



  1. Ryun
    le 9 juin 2017

    Oh, tu me donnes trop envie!! Je vais aller tester ça!! Merci du conseil!!

  2. La Table d'Aline
    le 9 juin 2017

    oh, oui, il faut que tu y ailles, c’est vraiment une belle expérience!



Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée