La Table d'Aline

( ne parle pas la bouche pleine )

pesto de câpres

Pesto de câpres

(pour me souvenir de Simona…)

Au mois d’août de l’année dernière, j’allais panser une blessure à Pantelleria, au coeur de la Sicile.

Bien accompagnée, je logeais dans une maison magnifique dans un petit village de l’île, à Bukuram, et nous passions nos journées à manger, dormir, nous promener et rire.

Un souvenir merveilleux…

Et parmi nos habitudes, il y a eu la Cantina Basile, chez Simona, femme solaire s’il en est, et Fabrizio, son époux.

Un coup de foudre pour cet endroit dont je me souviendrai longtemps, la maison de Simona et son mari accueille les gourmands et amateurs de vin en toute simplicité.

Un endroit niché dans les vignes, entre les petits murets si particuliers sur l’île, où pour 5 euros, tu goûtes du vin cultivé avec amour par Fabrizio et où tu manges des petits mets délicieux confectionnés par Simona.

Nous y sommes allés plusieurs fois et n’avons jamais compris le grand mystère de ce prix si bas, il nous est arrivé de goûter 3 vins et autant de bonnes choses à manger et nous avons toujours payé le même prix par personne…

Il est clair que l’on y a passé de longues soirées heureuses.

Le dernier soir de ce voyage, j’y ai acheté un vin blanc qui m’avait laissé un très bon souvenir et que j’ai bu pour mon anniversaire cette année. 

(Ce soir-là, Fabrizio m’a offert du miel de vin qu’il fabrique lui-même et dont il n’a pas voulu me donner le secret… ce petit pot fait partie des petits trésors de ma cuisine ..)

Entre toutes les choses que j’ai goûtées et dont je me souviens, il y eu des sablés au sésame, de la ricotta  de brebis avec des raisins séchés au soleil (Zibibbo, spécialité de Pantelleria) accompagnés de pistache concassées et du fameux miel de vin (cela reste un des meilleurs desserts que j’ai jamais mangé..), et des toasts de fromage de chèvre avec du pesto de câpres!

Cet été-là, mes deux amies Caro et Nath m’ont offert un livre de cuisine sur toutes les spécialités de l’île et la recette était bien entendu dedans, c’est devenu rapidement un grand classique de ma cuisine.

Bien sûr, ce pesto se prépare avec des amandes et de l’origan, autres richesses du patrimoine culinaire sicilien…

 Pour un petit pot:

-50gr de câpres (les miens sont conservés dans du sel et je les fais donc tremper 1h dans l’eau froide et puis les passe au tamis pour bien les déssaler, sinon ton pesto sera immangeable!)

-30 gr d’amandes

-1 c à c d’origan

-10 cl d’huile d’olive (ou plus selon…)

Mixer le tout, et réajuster en huile d’olive si nécessaire…

Avec des fromages frais, en sauce avec de la viande, en vinaigrette sur des tomates fraîches… régale-toi!





Vous aussi, laissez un message !

Votre adresse email ne seras pas publiée